Le rhume fatal

Publié le 19 Décembre 2012

Quand un rhume fait partir en éclat l'impression d'être une bonne maman. Cette sensation, la p****, qui vous mine et vous fatigue.

Depuis que Poupon de lait est là, j'ai toujours pensé que je gérais plus ou moins bien ma nouvelle vie de mère. Même très bien. Pour une grosse flemmarde que je suis, j'étais plutôt fière de voir à quel point ce nouveau rythme ne me saoulait pas tant que ça. Je gère! Que je disais.

Mais je pense que c'est plutôt Elle, qui me gérais! Qui nous gérais!

Elle a du comprendre qu'on était pas un couple facile et docile. Un couple uni et solide mais turbulant!

Elle a du comprendre que j'étais une femme impulsive, nerveuse et imprévisible. Et elle a su être parfaite.

Elle sait être parfaite pour nous et pour moi car elle est patiente, douce, caline et elle aime dormir, beaucoup. Comme moi.

Quand mon rhume m'est tombé sur le coin de la gueule, la pression de ces derniers mois, la fin de grossesse, l'accouchement, la maternité, m'est tombé dessus avec. Un poid énorme s'est accumulé sur mes épaules et je me suis sentie épuisée, incapable. Je me suis sentie dépassée par tout et j'ai eu l'impression que j'y arriverais jamais. A cause d'un fucking rhume! Vous imaginez? Un nez qui coule, un mal de gorge et PATATRA, tout s'en va. Comme quoi tout ne tiens qu'à une fil, un fil de morve.

Et c'est la que j'ai compris que si je suis une bonne mère, c'est grace à elle. Car elle a su s'adapter à moi et me rendre la vie bien facile.

Poupon de lait, je t'aime.

Avec tout ça faut pas que j'oublie de me moucher.

Avec tout ça faut pas que j'oublie de me moucher.

Rédigé par Lamereflemarde

Publié dans #Mamanflemarde

Commenter cet article