La grossesse, 1er trimestre

Publié le 2 Janvier 2013

En ce début 2013, j'ai décidé de vous parler enfin de ma grossesse. Mon début de grossesse datant du 17 janvier, elle a rempli presque toute mon année 2012. C'est donc avec une grande nostalgie que je quittais cette dernière.

Avant d'entamer ces 9 mois je vais vous raconter dans quel état d'esprit j'étais avant cette bonne nouvelle. J'étais une WANTKIDS à mort. Une furie du bébé, de l'enfant et tout ce qui touche à cet univers. Un enfant dans une soirée? Je la passais avec lui (ce qui n'est plus le cas, j'ai assez de la mienne). Un bébé? Je quémandais la maman pour le porter et lui donner le biberon. J'avais arrêter la pillule depuis près d'un an car je fumais et ne voulais plus de produits chimique dans le corps (j'ai bien fait vu ce qui se passe aujourd'hui, m'enfin c'est un autre débat) mais nous faisions très attention car nous il voulions voulait attendre encore au moins deux ans. Je n'avais pas vraiment de travail car après un diplome d'assistante de production audiovisuelle et plusieurs expériences dans le milieu qui m'avait vraiment déçu, je me cherchais encore et voulais souffler. Mais chaque mois, j'espérais malgré tout tomber enceinte par surprise et courais après les symptômes. Une nausée, un mal de ventre, un prout et hop je me voyais déjà devenir maman. "Mais mon coeur t'es sur que mes tétons n'ont pas grossit?, et la tu trouves pas que je suis inhabituellement chiante?" (oui je l'étais mais comme tout les jours). En gros, j'étais complêtement hystérique et faisais partie de ces copines en quête de bébé que vous detestez une fois par mois, quand elles découvrent que c'est pas pour cette fois.

Nous pouvons maintenant commencer le doux récit d'une grossesse presque parfaite.

1er mois: Je ne suis au courant de rien. Je picole, je fume et je suis totalement inscouciente. Je repeins mon salon presque toute seule, je pars en vadrouille à droite et à gauche, je mange du foie gras, du paté, de la charcuterie et tout ces "poisons de la grossesse". Je profite de la vie et ne vois rien venir car pour une fois depuis des mois, bien occupée dans un projet, je ne pense pas être enceinte. Je me souviens après coup (c'est le cas de le dire) que la forte nausée que j'ai ressentis devant le rayon nouilles chinoises au Monop aurait du me mettre la puce à l'oreille! Et que le peu de cigarettes que je fumais à l'époque me devenais de moins en moins goûtues.

Fin du 1er mois: La grande découverte. Avec Coeur cumin, nous revenions d'un long week end de Saint Valentin à Venise. Idyllique me direz vous? Oui, sauf que j'étais pas mal vaseuse, assez casse couille, que les bateaux à repétitions me tournaient la tête presque en permanence et pour couronner le tout, mes règles (assez bizarre) débarquaient le lendemain de notre arrivée. So romantic! Le dernier soir, celui de la St Valentin, je ne veux pas bouger de l'hotel, j'ai pas faim, envie de vomir et suis extrèmement fatiguée (en même temps on marchait 8h par jour). Coeur Cumin me traine dans un resto et je finis pas manger tant bien que mal.

Le lendemain nous rentrons sur Paris et mon ventre est tellement balloné que nous délirons sur une éventuelle grossesse. On se marraient bien, inconscients que nous étions, à me tenir le ventre et à m'empêcher de fumer avant de monter dans l'avion. Si nous avions su que la vérité se cachait quelque part... Je me reveille le lendemain dans mon lit à Paris et suis toujours nauséeuse. Je m'embrouille avec une amie par sms et me met à pleurer. Je regarde Coeur Cumin l'oeil mort et lui demande d'aller gentiment acheter un test de grossesse, sans paniquer, car pour une fois c'est peut être vrai. Il me regarde pas angoissé pour un sous et part m'acheter mon 15 ème test de grossesse l'année. Je continue à pleurer épuisée en l'attendant. Il revient serein. Je m'élance vers les toilettes, mon premier pipi plein la vessie et me lance. Je pisse, j'attend. J'attend. Rien ne se passe. Je commence à paniquer car d'habitude c'est rapide. Et si je l'avais mal fait? Et s'il ne fonctionnait pas? Et la, le couperet tombe. Je vois apparaitre sur l'écran digital (on est high tech ou on ne l'est pas) "Enceinte +3". + 3 quoi? Jours, semaines, gamins? Une boule dans le ventre, une explosion de joie, de crainte, d'angoisse me traverse et je crie. Je crie "Coeur cumin" comme une hystérique. Il arrive sur le pas de la porte, je ris comme une idiote, heureuse et paniquée et la il me dit: "Non mais ça me fait pas rire du tout!!!"

...

Le rire nerveux laisse place aux pleurs et je m'excuse comme une enfant après une bétise. Il me prend dans les bras et s'excuse aussi. S'ensuit quelques 100 pas dans un appartement devenu trop petit, autour de la table basse, dans la cuisine, dans la chambre, encore autour de la table basse. Nous finissons par aller au laboratoire d'analyse faire une prise de sang, sans passer par la case médecin, impatients que nous sommes de confirmer la mauvaise nouvelle pour lui et la bonne nouvelle pour moi. Il paie la larme à l'oeil, non plutôt je paie pendant qu'il va prendre l'air tout ému. Nous avons vécu la journée la plus longue de notre vie. Celle ou les "putain" pleuvaient à foison. "Putain, je vais être père, putain on attend un gosse, mais pourquoaaaaa putain putain, putain, putain". Oui, elle surpassait même la longue journée de travail ou tu te fais tellement chier que t'aimerais crever. 17h sonne, internet, ouverture de la page des résultats, ça ne fonctionne pas. On sort, on prend l'enveloppe, on attend d'être à la maison, on ouvre l'enveloppe. Plus de doute, je suis enceinte de presque un mois. Et nous décidons de garder le bébéfoetus car de toute façon je lui laissais pas vraiment le choix à mon Coeur cumin. Je vous rassure, il a été très heureux la semaine d'après, passé l'angoisse insurmontable du début.

2 ème et 3 ème mois: La gerbitude. Ah elle déconnait pas Florence Foresti quand elle disait que la grossesse c'était comme une grosse gastro de 9 mois. Sauf que ça a duré 2 mois et c'est amplement suffisant. Sans Donormyl, j'aurai pas survécu. Oui je suis un peu chochotte et j'ai la phobie de vomir. Autant vous dire que maintenant, je suis une pro de l'attachage de cheveux in extrémis et le vomi ne me fait plus peur! Enfin si un peu quand même. Mes journées étaient rythmées par l'envie de me pendre, les lamentations et les siestes. Et mon copain qui comprenait pas vraiment pourquoi je me plaignais alors que j'attendais ça depuis des années... Hum. Lui qui meurt dès qu'il a un rhume ou une bronchite. Je ne pouvais plus le sentir au sens propre comme au figuré et même l'odeur de l'air frais (oui oui ça a une odeur) me foutait la gerbe.

Sinon pour une note plus sympathique, nous avons aussi découvert que nous attendions une fille grace à une merveileuse échographe (pour 120 euros l'écho, y avait plutôt interêt!). Une fille. Mon rêve. Je suis une fille à fille et ne voulait pas de garçon pour le premier pour être sur d'en avoir une! (épargnez moi les "on choisit pas","l'important c'est qu'il soit en bonne santé" etc. Je le sais mais ça n'empêche pas d'avoir une préférence). Nous connaissions déjà son prénom car nous l'avions choisit depuis le premier mois de notre lovehate story. Poupon de lait commencait à grandir dans mon ventre et je savais qu'elle allait m'apporter tout ce dont j'ai toujours rêvé.

La suite de ma grossesse dans un prochain billet!

5ème mois de grossesse

5ème mois de grossesse

Rédigé par Lamereflemarde

Publié dans #la grossesse

Commenter cet article

prout 02/06/2014 23:13

Grosse pute ton gosse sera noir

louison 04/01/2013 02:24

J'aime bien ton blog. Vraiment ;)

Lamereflemarde 04/01/2013 02:59

Bleu???
Ni insomniaque, ni Poupon levée! Je profite de la nuit quand je suis tranquille! :-) Avec Coeur cumin nous sommes de gros couchez tard! Dans quelques temps quand ma fille voudra plus dormir la journée ça va faire tout drôle!

louison 04/01/2013 02:39

Haha! Oui tout à l'heure il était bordeaux (ça fait un peu mal aux yeux ;) mais là c'est redevenu bleu!
Insomniaque ou bien la tchoupette est réveillée?

Lamereflemarde 04/01/2013 02:29

Merci bcp! :-) Et moi depuis aujourd'hui je relis tout ton blog depuis le début et je peux te dire que j'aime bcp ton blog aussi et que j'ai juste envie de vous rejoindre à New York :-)
PS: Vois tu mon blog tout en rougerose? J'ai voulu modifier quelques trucs et j'ai tout mal fait! haha

frambouazzz 04/01/2013 00:40

Superbe article !! Très sympa de connaitre l'envers du décor !! la suite, la suite !! :) Je suis comme toi, dès que je vois un gamin, je suis baba et je veux des enfants depuis longtemps mais bon, pas de situation donc on attend !! Par contre, je suis tata d'un bb de 5 mois et je peux te dire qu'on m’appelle pas Tata Dingo pour rien :)

Lamereflemarde 04/01/2013 01:15

Merci Frambouazzz!!! Je te rassure je n'avais pas non plus de situation et tjs pas d'ailleurs! Si j'avais pu choisir j'aurai attendu mais je suis contente que ce soit arrivé! :-) No regrets!

steven 03/01/2013 21:54

tu voulais pas plutot un mome parceque t'approchais la trentaine ? :D

Lamereflemarde 03/01/2013 22:05

Enflure...

ratounette 03/01/2013 17:40

j'adore!!! je n'ai pas vécu des débuts de de grossesse comme toi, j'ai jamais été malade, jamais vomi (j'aurais pas survécu hein).
les "putain" j'ai connu aussi ;)
j'ai hâte de lire la suite!

Lamereflemarde 03/01/2013 22:06

Tu as bien eu de la chance pour les nausées! La suite avant dimanche normalement.... :-)